derrière ces volets...


Il y a

une personne qui est restée longtemps enfermée sans pouvoir voir la mer et sentir les rayons du soleil. Mais aujourd’hui je sens l’humeur du dimanche, malgré la vieillesse, l’érosion du corps et le cumul des pluies. Je devine que le son de la radio installe une gaîté particulière et l’envie de préparer un bon repas. J’aperçois, au fond, le cabinet de toilettes d’antan, repeint en vert anis. Sur le mur du séjour, il y a le petit écriteau cassé qui dit que Dieu est passé par là. Sur la table, la décoction des plantes médecines, celles qui sont alignées avec soin dans des pots sur la terrasse arrière.

Et il y a

le secret terrible de la ville. La personne de la maison jaune aux volets vert pâle le sait. Ici c’est le bout du bout, les ponts suspendus sont éphémères, un jour, brusquement ils disparaîtront et laisseront les habitants libres et maîtres de leur destin. Le vent et la pluie détacheront ce petit bout de terre qui flottera longtemps avant de rejoindre la Dominique.

Marlène, sept 2020

Featured Posts
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Search By Tags
Recent Posts
Follow Us
  • Facebook Black Square
  • Twitter Black Square
  • Google+ Black Square