Tu penses à quoi ?

Je pense que les grands carreaux sont faits pour écrire des petits maux.
Je pense que le sentier des Trois Ilets cache plein de mystères.
Je pense qu’on peut se perdre partout même quand le chemin semble toujours tout droit.
Je pense que le petit Poucet se serait perdu dans la forêt des Trois Ilets.
Je pense que tout à l’heure je serai dans l’avion et je chercherai l’arbre.
Je pense que les hommes sont comme les cousins, colonisateurs à toute heure.
Je pense que certains ex sont comme les cousins, ils s’accrochent aux baskets.
Je pense qu’on ne finira jamais l’atelier à midi.
Je pense qu’il faut attraper les rêves avec des filets à papillons puis les relâcher pour en capturer de nouveaux.
On y arrivera, c’est sûr.

isabelKa

 

 

Je pense à la musique qui rassemble et qui vibre dans mon corps, Watabwi, Malavoi, Perfecta, Kassav…  A des artistes, sensibles et épanouis... A l'interview récent de Jocelyne Béroard à la radio. An limiyè.

Je pense au couple intérieur en moi : mon féminin et mon masculin, cette enfant fille, cet enfant garçon... couple d'antan, couple du projet sens, couple essence et donnant sens à ma conception, à ma naissance.

Et ici, dans cette famille, avec cette enfance ...

Je pense à Mer-Nature et son besoin de désintoxication, son travail d'amour pour rester en vitalité. Face aux dérèglements climatiques, humains ! Humain aux 2 mains des possibles.... Donner pleinement, créer, toucher, harmoniser ?

Oui et ? 

MARIE

 

Je pense à tous les chemins que je n'aurais pas le temps de prendre.

Je pense à cette nuit où nous avons atterri en Martinique. J'avais 8 ans peut-être. Envoutante odeur d'épices, de cannelle. Quelque chose de chaud, d'humide et de dense. Kontan wè zot !

Je pense à rien.

Je pense à ce que vient de dire Pierrette "l'art de la guerre". L'art est donc aussi une arme de destruction massive, de colonisation, d'emprise.

On arrivera un jour ou l'autre ou pas.

manzelKa

 

Je suis bien entre femmes

Je monte vers quoi ?

Je pense à rien

seulement à me concentrer sur l'effort de la montée.

Je repense à la grimpée du calvaire de Sainte-Anne,

si fréquenté le jour de la Sallette.

De là-haut, un magnifique point de vue lors du coucher de soleil sur le Rocher du Diamant.

Je pense à rien

sauf au petit chemin dans la forêt qui se resserre 

avec Véronique que nous hélons et qui nous a abandonnées

comme les petits poucets

Je pense à Max, parti chercher 100 litres d'eau sur le chemin de Balata

et qui aimerait cet endroit et sa tranquillité.

Je pense à rien.

Je jouis du vent qui disperse ma sueur à tout va.

Je pense que j'ai de la chance d'être ici dans un groupe serein et souriant.

On peut jouir aussi sans mots !

YASMINE

 

Je pense qu’aujourd’hui c’est la fête des mères et qu’il est de coutume de les honorer. Mais, pourtant, toutes ne le méritent pas car, s'il est vrai qu’elles ont toutes données la vie à un instant T, elles peuvent par des paroles méchantes et des comportements, détruire leur progéniture ou leur préparer un chemin de lutte permanente… Certains enfants en portent les stigmates toute leur vie. J’avais bien envie de chanter Manman mwen ki fè diri dou, i pati doudou, i pa ba mwen adan…

Je pense heureusement que j’ai eu cette opportunité de participer à une rando écriture car je serai probablement seule à la maison sans que mon téléphone ne sonne une seule fois car n’étant pas maman, je n’ai pas droit à un petit bonjour de ma famille et je ne suis pas invitée…

Je pense heureusement que j’aime écrire, marcher, j’aime les contacts, découvrir de nouvelles personnes… Finalement tout va pour le mieux.

PIERRETTE

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Featured Posts

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Search By Tags
Recent Posts

May 27, 2018

May 27, 2018

May 27, 2018

May 27, 2018

May 26, 2018

Please reload

Follow Us
  • Facebook Black Square
  • Twitter Black Square
  • Google+ Black Square