A nos glorieux mots morts pour...

 

 

 

 

Au lambi de la bonne nouvelle

Mort pour avoir tenu dwet

la vaillance du guerrier caraïbe

 

Félicia

 

 

Mur pour lui, mort pour moi

À notre ombre

qui renaitra en lumière.

À cette diagonale qui

a tant animé ce qui était carré

Au cinéma Atlas fermé

pourtant jadis si vivant

 

Fabienne C.

 

 

 

 

 

 

 

 

A toi, Montagne aux sensibleries effusives ou explosives

disparue, tombée, effritée, éparpillée

Ta nature humaine paraît mienne. Pierre après pierre…

la reconstruction s'élèvera.

À toi, Voeux, chaque fois célébrés du mieux que je le peux

pour donner sens à mon existence.

Passe le temps, le temps passe, dépasse, repasse, du surplace, en surface, du face à face...

et voilà maintenant s'efface.

À nos glorieux Douze -haine, dans la peine et toutefois sereine. Douzaine de choses jumelées à l'intense-Sion.

L'intention, toi le dernier maillon de la chaîne.

Ah ! Mon intention...

 

Marie

 

 

Aux couleurs

mortes car nous ne les regardons plus comme elle le devraient.

A la rondeur

morte pour l'architecture contemporaine

débordante de lignes et d'angles.

A la connaissance

morte à cause de la vitesse à laquelle arrive le savoir.

Aux odeurs

mortes par les mouvements incessants des automobiles.

 

Cynthia

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Featured Posts

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Search By Tags
Recent Posts

May 27, 2018

May 27, 2018

May 27, 2018

May 27, 2018

May 26, 2018

Please reload

Follow Us
  • Facebook Black Square
  • Twitter Black Square
  • Google+ Black Square