Masque fang aux yeux perçants

Je suis Fang, je suis né au Congo. Oui en Afrique !

J’ai été façonné par un artisan digne de ce nom

Dont le travail a toujours suscité l’admiration

Aujourd’hui il peut être fier de son œuvre magnifique.

J’ai traversé les océans pour être ici regardé et admiré

Par ses descendants, peut-être, qui ne le savent pas.

Mon père m’a conçu sans équerre et sans compas.

De quatre faces, de quatre visages il m’a doté

Je peux tout voir, je peux tout dire

Je peux tout entendre

Je peux tout comprendre

Je peux tout aussi bien… te lire

Je suis Fang, je suis né au Congo. Oui en Afrique !

Je n’ai rien d’un masque que l’on fabrique

Et que l’on jette

Telle une vieille chaussette.

J’ai été taillé dans du bois lisse partiellement noirci

Mon créateur imbibé de géométrie

S’est donné à cœur joie : mes yeux, mes oreilles,

Mes narines et la forme de mes visages le disent à merveille

Décors, scarifications, motifs croisés

Motifs géométriques, cavités

Pigments et kaolin savamment utilisés

Concurrent pour m’offrir un air d’éternité

Je suis Fang, je suis né au Congo. Oui en Afrique !

Je pense avoir été conçu pour traverser les âges

Je perçois ainsi comment elle évolue l’Afrique

J’observe comment elle se dépêtre dans son carnage

Ce qui m’est plus que chère : la nature

Mes matériaux, naturels, attirent les adeptes de la nature

Je suis un masque puissant

Porté, j’amène la joie e l’apaisement exclusivement

Je suis de la couleur de mon peuple.

Couleur sombre tant de fois rejetée et décriée

Mais quelle victoire mon peuple !

Oui quelle victoire enfin pour l’humanité

Ceux qui me regardent aujourd’hui me saluent !

Ceux qui me regardent aujourd’hui saluent l’Afrique !

Featured Posts
no-posts-feed.on-the-way
no-posts-feed.stay-tuned
Search By Tags
Recent Posts
Follow Us
  • Facebook Black Square
  • Twitter Black Square
  • Google+ Black Square