Des textes, comme un verre de rhum : sans O !

(Atelier sur le rhum.

Mettre de l'eau dans le rhum est une hérésie. Pour les participants qui devaient décrire en tout ou partie un décor d'habitations d'ouvriers de la canne, la consigne était donc simple : écrire un texte sans O. René, Vincent, Marie y sont-ils parvenus ? Cherchez le O de trop !)

PHOTOGRAPHIE D'UNE CASE OUVRIÈRE - RENÉ

La canne est verte, pliure du squelette végétal, vent qui caresse la feuille élancée, plantée drue sur une terre brûlée par un passé de sang.

Le mur de la case, c’est lakay-ou.

Le mur est de sang, du sang versé aux dieux de la canne.

Tu es le travailleur de la canne de maintenant. Sainte-Lucien immigré, Sainte-Lucien intégré, maître de chauffe en ce palais.

Aveugle que tu es ! Sais-tu le sang versé ? Sais-tu le temps du passé ? Sais-tu l’humiliation des chaînes, le cuir qui claque sur les épaules de tes frères ?

Le matin se lève. Pani « prière à dire », pani fer de lance, pani danjé.

L’air est tranquille ; le silence, ce silence-là frappe dans ma tête le glas du passé.

Et le lézard péyi plaqué sur le mur, vibre sur une musique caraïbe qui sort de ta radio, en effaçant les traces d’un passé délivré.

PHOTOGRAPHIE DU RIEN DE LA VIE D'ICI - VINCENT

Elle est là, ici, dans cette place, étalée de toute sa bassesse, écarlate fané, sang éteint, sang des travailleurs usés, fracassés par le labeur, harassés de sueur et de fatigue. Elle est isi-a, là, abritant dans sa panse cinq chambres, cinq refuges intimes, cinq cavernes sans lumière, juste le minimum, presque rien, le rien de la vie ici.

Juste écraser sa masse.

Juste écraser ses muscles, faire taire ce temps de lutte avec la canne, la terre, avec le feu ardant qui brule son être, qui brule son crâne.

Plus penser.

Plus rêver.

Plus rien.

Plus penser à rien.

Pas penser à demain.

Demain qui revient.

Rien.

Amnésie.

Amnésie de cette nuit.

Réparatrice.

PHOTOGRAPHIE DU CANAPÉ BLANC - MARIE

Relaxant

pré-lassant, dans le temps

Les habitants de Neiss’sens

du Carbet

venant, au fil du temps

s’exercer à l’expérience de la canne

à sucre

à rhum ?

blanc

ambre

paille

à sucer

Canne avant l’héritage de l’esclavage

Canne après l’héritage de la liberté de vivre du métier : artiste de la Ste-Canne

Canapé blanc

Et, accueillir l’instant

Cana’alleluia

Since, I lay my burdens… there

Featured Posts
no-posts-feed.on-the-way
no-posts-feed.stay-tuned
Search By Tags
Recent Posts
Follow Us
  • Facebook Black Square
  • Twitter Black Square
  • Google+ Black Square