Coup de foudre entre Eugénie et Pierre

ELLE, Eugénie, esseulée, Elle Eugénie, 41 ans. Elle Eugénie, toujours attentive aux enfants qu'elle encadre dans le centre d'accueil où elle a enfin trouvé sa place, où elle a enfin pu donner l'amour qui l’inonde et qu'elle n'a pu déverser dans le cœur des enfants qu'elle n'a pu concevoir. Elle, généreuse, aimante, bienveillante. Elle respire l'air qui la baigne, la simplicité, la vie. Seule sa relation actuelle avec le gérant du bar, au bas de la grand rue la sort de son existence calme, loin des foules déchaînées. Là, elle en vient. Elle descend vers la mer laver son regard, se laver de la culpabilité qui au final l'ennivre. LUI, Pierre, 65 ans, grand, sportif, bel homme dans sa peau d'ébène, le verbe haut. La communication habile. Il arbore sans cesse une rangée de dents éclatantes, se caresse le crâne machinalement, le contact rapide. Imbu de sa personne... Et pourqoui pas, cela lui donne un charme irrationnel. Homme à femmes, diront certains. Là, il est pourtant seul. Sa passion, la mer. Assis sous le carbet, le regard au loin, il semble attendre. Il n'entend pas le bruit des pas qui s'annoncent. ELLE, elle approche. Voit cet homme, Jean. Elle le connaît. Elle connaît ses défauts, les on dit, les cancans. Elle s'en méfie, elle hésite. IL se retourne. ELLE, ombre chinoise, silhouette noire sur ciel d'azur mangée, dévorée par le soleil qui l'irradie et la dore. Elle semble autre. Elle semble celle.

Featured Posts
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Search By Tags
Recent Posts
Follow Us
  • Facebook Black Square
  • Twitter Black Square
  • Google+ Black Square