Morne vert

Loin de cette saloperie de pollution, je me suis mise au vert.

Vers des horizons divers de mises en vers ;

J’ai gaspillé mes yeux à m’imprégner de ces mornes verts,

Exempts de déchets, de ces souillures sonores propres à l’industrialisation, à la consommation.

Monté, désann, viré monté, tounen : mi fè !!!

Man pa enmen bwa, mé man maché akwèdi an somasion pou alé pli lwen, alé pli fon…

Dans cet espace imprimé de couleurs, d’odeurs, de mystères de toutes sortes, j’ai presqu’oublié cet irrespect à mère Nature, mutilée par certains à coup de metalbound.

La Nature m’accueille, les vers émergent du papier en un Vade retro de mes peurs englouties, subitement clercs dans ce monde vert.

Tika

Vade retro con-sommateur ! Janbé dlo !

Ton industrialisation ici ne serait que pollution. Ici, là, là, là

CAPLET URION MONTJOLY… oufou !

Tu as vu, bien vu, de tes yeux vu la pollution qu’engendre ton inconscience

Ah non ! Pa à kay Picart !

Le gaspillage c’est manque de respect pour toi, pour moi, pour l’esprit de la forêt.

Tous ces déchets… mésié, mi fè !

Hélas, tjok an blok, notre violence s’exporte en carcasses cannibalisées pour recommencer le jeu de massacre.

Félicia

Tu m’as offert un extrait de ta verdoyance, pure, calme, propre,

Sans une trace d’industrialisation

ou très peu de cette industrialisation que l’on peut qualifier de « Mi fè ».

Mi fè de gaspillage !

Mi fè de saloperie !

Mi fè de metal bound !

Mi fè de déchet, d’irrespect !

En français, on dirait « C’est con, toute cette consommation » !

C’est bon de fuir. Vade retro !

Et de te découvrir ici et d’éclore en « EAU » abondante venue du ciel et de terre,

Propre et claire sans pollution !

Marie-France

Quel bonheur, même si les effets de l’industrialisation est au cœur de nos vies, cette nature merveilleuse du Morne Vert ne souffre pas de pollution par les déchets et saloperies de tout genre.

Mais pour combien de temps encore, car la con-sommation à outrance n’a pas de limite. Elle nous procure jouissance et nous fait sombrer dans l’irrespect de nos êtres.

Mi fè ! Fô nou chèché grenn an ba fèy pou lavé lespri an nou et vade retro metalbound la-ça !

Michel

Direction le Morne vert, un dimanche. Oui, il faut quitter la ville, ses quartiers et son industrialisation. Une route signeuse, jonchée de déchets... Ca y est ! J’aperçois l’église et son clocher, puis le bourg, ses habitations, une boutique. Ah ! Pas de gaspillage : son bar et l’écriteau "une consommation modérée d’alcool est recommandée".

Saloperie de temps ! Quelques gouttes d’eau annonciatrices de la pluie nous ralentissent. Le top départ est donné par René. En colonne de 10, nous nous élançons vers le sentier, les pitons... Pas de pollution ! Tout est verdoyant.

Yolande

Featured Posts
no-posts-feed.on-the-way
no-posts-feed.stay-tuned
Search By Tags
Recent Posts
Follow Us
  • Facebook Black Square
  • Twitter Black Square
  • Google+ Black Square