Le goût du mot "Dèyè do bondié"

Il a le goût du refus, de l’ignorance.

Il a le goût de l’exclusion et du mépris.

Il a le goût, c’eut été un fruit : surette cochon.

Il a le goût cependant essence-racine de mes zombies.

Félicia Nuissier, février 2017

Featured Posts
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Search By Tags
Recent Posts
Follow Us
  • Facebook Black Square
  • Twitter Black Square
  • Google+ Black Square