Bouteille à la mère 1

Tes cheveux d’algues éphémères, au hasard épandus

Quand la mer au gros dos tout soudain s’encolère,

Tes rides chimériques creusées à l’amer sable blond,

Et tes yeux mercenaires au méridien du jour,

Tes oreilles-coquillages ourlées au chant du merle gris,

Tes empreintes immergées sur les rivages clairs

Ma mère

Sous le ciel bleu d’absence

Sous un ciel sans merci

Je cherche en vain les mots

Merveilles inaccomplies

Que lorsque tu vivais

Jamais je ne t’ai dit

Mots de celles qui s’aimèrent,

Merveilleux mots sommaires

Qu’un jour, hélas, au vent mauvais,

Elles semèrent !

Featured Posts
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Search By Tags
Recent Posts
Follow Us
  • Facebook Black Square
  • Twitter Black Square
  • Google+ Black Square